Quelles sont les menaces qui pèsent sur une trésorerie d’entreprise ?

La dégradation de la trésorerie d’une entreprise entraîne la fermeture de celle-ci tôt ou tard. La gestion de la trésorerie doit faire partie des centres d’occupation d’un chef d’entreprise. Les pièges sont inévitables, bien que vous soyez expérimenté dans ce domaine. Quels sont les éléments qui peuvent causer la baisse d’une trésorerie d’entreprise ?

La trésorerie, un indicateur financier incontournable

La pérennité d’une enseigne dépend de sa trésorerie. Cette raison suffit pour expliquer pourquoi ce domaine doit être décortiqué au mieux par le dirigeant d’entreprise. La trésorerie désigne le budget disponible sur le compte bancaire d’une société quand ses dépenses et recettes diverses sont payées et encaissées. Un plan efficace est indispensable pour éviter la baisse d’une trésorerie d’entreprise. Vous pouvez définir les manques et ainsi prévoir les solutions à mettre en place.

Les éléments qui causent la dégradation de la trésorerie d’une entreprise

Plusieurs facteurs contribuent à la baisse d’une trésorerie d’entreprise. Un mode de financement inadapté est l’une des raisons de la dégradation. L’autofinancement affaiblit la trésorerie de votre enseigne. Le fonds de roulement deviendra insuffisant. L’augmentation du BFR (besoin en fonds de roulement) impacte également sur la trésorerie. Plus votre enseigne réalise des ventes, plus le BFR augmente. Une certaine augmentation doit être anticipée pour éviter de perturber le fonds de roulement. La baisse d’activité va également amputer la trésorerie de votre entreprise, tout comme la baisse structurelle de la rentabilité. Cette dernière génère inévitablement une perte au niveau de la trésorerie.

Les leviers à privilégier pour éviter la baisse de votre trésorerie

Les solutions apportées en cas de baisse d’une trésorerie d’entreprise dépendent de la situation dans laquelle votre enseigne se trouve. En cas de baisse d’activité, pensez à l’intégration des indicateurs liés aux différentes perspectives de l’entreprise dans vos tableaux de bord. Il peut s’agir de la productivité de l’enseigne ou de son niveau d’activité. En cas de baisse de la rentabilité, l’idéal est d’augmenter le capital de l’enseigne. L’idée est de rétablir ses fonds propres. En cas d’augmentation du BFR, pensez à améliorer les capitaux permanents. En cas de mauvaise gestion ayant entraîné une augmentation inutile des stocks ou un retard au niveau des délais de paiement, pensez à privilégier une nouvelle procédure de gestion efficace. L’utilisation d’un outil de gestion en ligne est très prisée par les entreprises de nos jours. Il suffit de sensibiliser votre équipe sur son utilisation et ses avantages. Un mode de financement inadapté quant à lui nécessite l’augmentation du capital.

Plan de trésorerie prévisionnel : définition et enjeux
Que faire en cas de difficultés de trésorerie ?